16 août 2007

Québec 2, le retour!

Bon, ben fin de mon passage à Québec. Ma première réelle expèrience gastronomique canadienne (je compte pas les brownies, donuts, ou autres petits déj, qui ne sont pas vraiment des expèriences) est arrivée à Québec (ville), le soir. La suprématie québecoise (sur l'Ontario) en matière de gastronomie est évidente, et je me cherche donc un resto. Comme je trouvais que la ville de Québec avait beaucoup de signes d'une influence bretonne, à défaut d'avoir une cuisine traditionnelle québecoise, je me dit "tiens, une créperie, ça peut se tenter!". Et, en arpentant, la sympathique rue St Jean (ça dépayse pas trop), je tombe sur mon rève: "tourtière de caribou". Mon estomac ne fait qu'un tour, j'y fonce. Et malgrè le côté un peu trop touristique, j'y ai pas mal mangé. Bon, le caribou, c'est finalement un gibier comme on peut en trouver en Europe, avec ses petites spécificités, certes, mais qui ne constitue pas une révolution non plus. On pouvait s'en douter, je n'étais donc pas déçu, au contraire...

Puis le lendemain matin, après un petit déj au sirop d'érable (il faut ce qu'il faut), bus pour Tadoussac, encore 4h. Enfin, je me réjouissais d'aller dans une petite ville, calme, un peu traditionnelle si tant est que ce soit possible au Canada... Et je me retrouve dans un énorme camp à touristes, avec plus de français que de québécois. J'exagères pas, j'y ai rencontré un parisien, une alsacienne de Colmar, une basque espagnole, et un (ouf) québécois. Et t'entend les français dans tous les coins (pour les reconnaitre, c'est pas compliqué, c'est ceux qui disent bonjour, les québécois disent salut). Bon malgrè ça, un site vraiment super (baleines et fjord), et une auberge de jeunesse géniale. Donc, je commence par la croisière aux baleines en zodiaque (où je rencontre le parisien, très sympa), c'est marrant, un peu industriel avec tous les zodiaques en même temps, plus les autres bateaux mais bon. J'ai bien eu le temps de faire une photo:p8070012
avant que labatterie de mon appareil (que je n'avais pas encore utilisé) déclare forfait. Et c'est cool de passer à une dizaine de mètres à peine des baleines, même si elles montrent pas leur tête. Donc soirée super classe à l'auberge, avec de la bonne bière, et les gens qu'on y rencontre. Le lendemain, motivé, je veux aller marcher un peu le long du fjord, dans la forêt, bad luck, il pleut. Mais pas trop donc j'y vais quand même. Nouvelles photos, de pluie, cette fois, ça rend pas tant que ça en fait... Et au bout d'une heure, il se met à flotter très violemment, donc j'ai pris assez cher et je suis rentré... 
Après ça, une quinzaine d'heures de bus pour rentrer, mais en fait, tous mes voyages en Québec se sont pas mal passés, soit je causais avec la Géraldine (ou Claudia) qui était à côté de moi, soit avec le parisien, qui est rentré de Tadoussac en même temps.
Un dernier échec notable quand même, rentrer la nuit de Montréal à Peterborough, c'est une connerie, parce que le bus de minuit, qui va à ottawa, ok, mais après faut attendre 8h30 du mat pour la correspondance... Et passer 6h à Ottawa, entre 2h30 et 8h30, ben c'est pas la joie, jamais vu une ville aussi morte, et c'est quand même sensé être la capitale... Et ce qui est malheureux, c'est que sans les indications éronnées du demeuré au guichet à Montréal (qui m'avait annoncé un bus à 5h30 et non 8h30), je faisais la nuit à Montréal, avec pleins de bars super cool, quel échec! (Pour pas en dire plus).
Bon sinon, j'ai une deuxième possibilité de thèse après Victor, c'est marrant, je vais peut être démarrer une collec...

Posté par Caribub à 02:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Québec 2, le retour!

Nouveau commentaire